The Black Watch (Royal Highland Regiment) of Canada

Identification de l’unité

Insigne du Black Watch

NEMO ME IMPUNE LACESSIT
“Personne ne m’offensera impunément”
  

Emplacement

2067 rue Bleury
Montreal, QC  H3A 2K2

Réserve de l'Armée

Graphique : Joanna Gajdicar

Joignez notre équipe

Vous cherchez du travail à temps plein ou à temps partiel? Nous embauchons et offrons d'excellentes perspectives de carrière. N'hésitez pas à appeler ou envoyer un courriel à notre recruteur qui se fera un plaisir de répondre à vos questions et de vous indiquer comment vous adresser à notre régiment.

Le recruteur de notre équipe

Téléphone : 514-496-1686, Ext. 241
Courriel : cgrdemandeenligne@forces.gc.ca

Ou contactez

Téléphone: 1-800-856-8488
Trouvez un centre de recrutement près de vous. 

Entraînement

septembre à juin:

  • mardi soir
  • 19 h à 22 h
  • une fin de semaine par mois.

L'emploi d'été à plein temps est disponible de mai à août.

Qui nous sommes

The Black Watch (Royal Highland Regiment) of Canada, littéralement « La Garde noire (Régiment royal haute-terre) du Canada », abrégé en RHR et communément appelé simplement le Black Watch, est un régiment d’infanterie de la Première réserve de l'Armée canadienne. Le Black Watch est le plus ancien régiment écossais au Canada. Le gouvernement approuva la formation de régiments de la milice. Six chefs écossais montréalais répondirent à l’appel du gouvernement canadien face à l’essor de la force militaire américaine pendant la guerre civile  en formant une compagnie d’infanterie pour le 5ebataillon. Éventuellement huit compagnies furent crées pour le service aux frontières. Depuis ce temps-là des milliers de citoyens canadiens ont servis avec le Black Watch. En plus de la sécurité aux frontières canadiennes, ils ont combattu à la guerre des Boers, à la première guerre mondiale, à la deuxième guerre mondiale, à la guerre de Corée, ils ont soutenu les opérations de l’OTAN en Europe et ont vu au maintien de la paix pour les Nations Unis mondialement, ils ont fournis de l’aide aux civils, plus récemment pendant la tempête de verglas au Québec et dans l’est de l’Ontario.

Avantages de l’enrôlement

Lorsque vous vous joignez à notre unité, vous recevrez une rémunération concurrentielle pour votre travail à temps partiel ou à temps plein. Vous êtes également admissible pour une formation en cours d’emploi qui pourrait vous être utile dans votre vie civile. Aussi, il y a des avantages médicaux, dentaires et éducatifs qui sont offerts aux réservistes de l’Armée.

Voici les détails :

Équipe de commandement

  • Commandant : Lieutenant-colonel  Plourde
  • Sergent Major régimentaire : Adjudant-chef Campbell

Communiquez avec nous

The Black Watch Regiment of Canada
2067 rue Bleury
Montreal, QC  H3A 2K2

Téléphone: 514-496-1686

Nouvelles

Les Forces armées canadiennes et des Alliés parfont leurs compétences de combat interarmées dans le cadre de l’exercice assisté par ordinateur UNIFIED RESOLVE 2020

10 février 2020 – Kingston (Ont.) – Ministère de la Défense nationale/Forces armées canadiennes
Le 10 février 2020

Un militaire produit un effet laser sur une cible

Technologies destinées au soldat de l’avenir : lance-grenades et télémètres laser

Valcartier (Québec) — Les innovations scientifiques doivent être soumises à des essais en conditions réelles afin de prouver leur efficacité; ces essais sont d’autant plus importants lorsque cette technologie relève des domaines de la défense et de la sécurité.
Le 6 janvier 2020

Un soldat utilise la suite de l’équipement intégré du soldat

Technologies du soldat du futur : Évaluation de la charge cognitive

Valcartier (Québec) — Les innovations scientifiques doivent être soumises à des essais en conditions réelles afin de prouver leur efficacité; ces essais sont d’autant plus importants lorsque cette technologie relève des domaines de la défense et de la sécurité.
Le 23 décembre 2019

Voir d'autres nouvelles

Notre histoire

Vous pouvez trouver l'histoire officielle du Black Watch (Royal highland Regiment) of Canada sur le site web de la Direction - Histoire et patrimoine.

Date de modification :