33e Régiment des transmissions

Identification de l'unité

Insigne du 33e Régiment des transmissions

 

Emplacement

Manège militaire Major EJG Holland VC
2100, route Walkley
Ottawa, ON  K1A 0K2

Réserve de l'Armée

Graphique : Joanna Gajdicar

Joignez notre équipe

Vous cherchez du travail à temps plein ou à temps partiel? Nous embauchons et offrons d'excellentes perspectives de carrière. N'hésitez pas à appeler ou envoyer un courriel à notre recruteur qui se fera un plaisir de répondre à vos questions et de vous indiquer comment vous adresser à notre régiment..

Le recruteur de notre équipe

Nom: Sergent Blaskie
Téléphone : 613-945-6743
Courriel : 33SigRegt.Recruiting@forces.gc.ca

Ou contactez

Téléphone: 1-800-856-8488
Trouvez un centre de recrutement près de vous. 

Entraînement

septembre à mai/juin:

  • jeudi soir
  • 19 h à 22 h
  • une fin de semaine par mois.

L'emploi d'été à plein temps est disponible de mai à août.

Qui nous sommes

Le 33e Régiment des transmissions est une unité des communications de la Réserve qui fait partie du 33e Groupe-brigade du Canada (33 GBC). Les membres de l’unité sont formés pour utiliser l’équipement électronique et l’équipement de communications militaires, notamment les radios et les systèmes mobiles de communication par satellite.

Le 33e Régiment des transmissions se spécialise dans les communications tactiques et stratégiques en recourant à des systèmes de transmission de la voix, à des systèmes électroniques et à des réseaux de télécommunications. Le mandat de l’unité consiste à assurer un appui individuel et collectif aux opérations des Forces canadiennes, tant au pays qu’à l’étranger. Beaucoup de militaires de l’unité ont participé à différentes missions de maintien de la paix de l’ONU et de l’OTAN partout dans le monde. L’unité assure aussi un soutien à la Réserve de l’Armée de terre en matière de communication. 

Avantages de l’enrôlement

Lorsque vous vous joignez à notre unité, vous recevrez une rémunération concurrentielle pour votre travail à temps partiel ou à temps plein. Vous êtes également admissible pour une formation en cours d’emploi qui pourrait vous être utile dans votre vie civile. Aussi, il y a des avantages médicaux, dentaires et éducatifs qui sont offerts aux réservistes de l’Armée.

Voici les détails :

Équipe de commandement

  • Commandant : Lieutenant-colonel Jonathan Wopling, CD, VR
  • Sergent-major régimentaire : Adjudant‑chef John MacKenzie, MMM, CD

Communiquez avec nous

33e Régiment des transmissions
Manège militaire Major EJG Holland VC
2100, route Walkley
Ottawa, ON  K1A 0K2

Téléphone : 613-991-1619

Nouvelles

Le soldat Ashwat Sajith, du 31e Régiment du génie de combat (The Elgin’s),

Des sapeurs de combat s’adaptent au contexte de la COVID-19

London (Ontario) – Des membres du 31e Régiment du génie de combat (31 RGC) ont surmonté les limites imposées par la pandémie de COVID-19 en tenant des exercices virtuels.
Le 9 septembre 2020

Le lieutenant Mike Schenk (à droite), sa fille Kaitlyn, une ancienne cadette de l’Armée, et le sergent d’état-major Tim Caddel

Un instructeur de cadets nommé agent de conservation de l’année

New Liskeard (Ontario) — Un instructeur de cadets a été nommé agent de conservation de l’année par le ministère des Richesses naturelles et des Forêts (MRNF) de l’Ontario et l’Association des agents de protection de la nature de l'Ontario.
Le 27 août 2020

Les Forces armées canadiennes et des Alliés parfont leurs compétences de combat interarmées dans le cadre de l’exercice assisté par ordinateur UNIFIED RESOLVE 2020

10 février 2020 – Kingston (Ont.) – Ministère de la Défense nationale/Forces armées canadiennes
Le 10 février 2020

Voir d'autres nouvelles

Notre histoire

Le 33e Régiment des transmissions remonte au 1er décembre 1920, avec la formation du 3e Bataillon des transmissions à Ottawa dans le cadre de la restructuration de la milice active non permanente après la Première Guerre mondiale. Renommé 3e division des transmissions en 1926, le régiment a été divisé en compagnies de signalisation pour les 1re et 2e divisions canadiennes en Europe pendant la Seconde Guerre mondiale, la majorité de ses membres se portant volontaires pour le service outre-mer. Après la Seconde Guerre mondiale, le régiment a été renommé 3 Régiment divisionnaire des transmissions d'infanterie en 1946, puis 3e Régiment de transmissions en 1950. Les membres du régiment se sont portés volontaires pour servir pendant la guerre de Corée et la majorité des missions de maintien de la paix des Nations Unies. Le Canada a participé au cours de cette période. En 1970, les transmissions de la Réserve ont été réorganisées en Réserve des communications, qui a reçu le mandat de fournir du personnel formé sur le plan opérationnel pour soutenir la Force régulière dans les tâches et activités en temps de paix. À ce moment-là, le régiment a été renommé 703 (Ottawa) Régiment des communications. Les tâches de soutien des signaux exécutées au cours de cette période comprenaient l'hébergement d'un centre de formation de relais de bande déchirée par télétype à Wallis House à Ottawa et le soutien des communications radio pour les Polygone de Connaught. En 1976, à la suite du passage du 70 Groupe des communications au 76 Groupe des communications, le Régiment a de nouveau été rebaptisé 763 (Ottawa) Régiment des communications. Au cours des années 1980 et au début des années 1990, le régiment a continué à fournir du personnel à diverses missions de maintien de la paix et au service outre-mer avec l'OTAN en Allemagne. En 1998, le Régiment a déployé la majorité de son personnel dans le cadre de l'Op RECUPERATION, fournissant un soutien en matière de communications aux opérations de secours de la tempête de verglas dans l'Est de l'Ontario. En 2000, le régiment a de nouveau déployé un grand nombre de membres du personnel dans l'Op ABACUS, fournissant un soutien en radiocommunications à l'opération d'intervention nationale du Canada en 2000. Au cours du nouveau millénaire, le régiment a continué de fournir du personnel aux opérations à l'étranger, notamment des missions sur les hauteurs du Golan, dans la péninsule du Sinaï, dans l'ex-Yougoslavie, en Haïti, au Rwanda, en Afghanistan, au Soudan, en Iraq, au Koweït et en Lettonie. En 2010, avec la dissolution de la Réserve des communications, le régiment est revenu sous le commandement de l'Armée canadienne et a de nouveau été rebaptisé, maintenant 33e Régiment des transmissions, sous le 33e Groupe-brigade du Canada à Ottawa. Plus récemment, le Régiment a contribué aux opérations nationales à l'appui des secours en cas d'inondation dans l'Est de l'Ontario et du Québec (Op LENTUS) et à l'appui de la riposte canadienne à la pandémie COVID-19 (Op GLOBE et Op LASER), tout en continuant de contribuer aux opérations de déploiement du Canada.

Date de modification :