84e Batterie autonome de campagne

Identification de l'unité

84th Independent Field Battery

UBIQUE

« Partout »

QUO FAS ET GLORIA DUCUNT

« Là où mènent le devoir et la gloire »

   

Endroit

84e Batterie autonome de campagne
82 Parade Street
Yarmouth, NS
B5A 4B3

84th Independent Field Battery

84e Batterie autonome de campagne, Yarmouth, NS

Joignez notre équipe

N’hésitez pas à nous téléphoner pour obtenir plus d’information. Nous nous ferons un plaisir d’étudier votre Curriculum Vitae et de vous faire visiter notre unité.

Le recruteur de notre équipe

Nom : Sergeant Catherine Hunt
Téléphone : 902-748-0184
Courriel : Catherine.hunt2@forces.gc.ca

Ou

Téléphone : 1-800-856-8488
Trouvez un centre de recrutement près de vous.

Entraînement

Nous nous entraînons de septembre à juin le mardi soir (de 19 h à 22 h) et un week-end par mois à Yarmouth.

De mai à août, des emplois d’été à temps plein sont offerts.

Métiers dans notre unité

Équipement

 Véhicules

  • Système de véhicules de soutien moyen (SVSM) - variante "Gun Tractor"
  • MILCOTS Silverado

Armes

 
Voir la liste complète des armes et véhicules.

Qui nous sommes

La 84e Batterie autonome de campagne, Artillerie royale canadienne (1er Régiment d’artillerie de campagne) fait partie de la Première réserve des Forces armées canadiennes. À titre de membres d’une unité d’artillerie, ces militaires suivent une instruction leur permettant de fournir l’appui-feu indirect en soutien aux opérations de l’Armée canadienne.

Les artilleurs sont responsables de la surveillance, de l’acquisition d’objectifs et du tir indirect visant à engager le combat avec l’ennemi. Leur travail consiste également à positionner, à faire fonctionner et à entretenir les pièces d’artillerie et les systèmes d’arme de défense aérienne.

Les officiers d’artillerie assurent l’appui-feu indirect, la défense aérienne, la surveillance et l’acquisition d’objectifs au combat. En plus de leur expertise sur les pièces d’artillerie de campagne, les roquettes, les systèmes de missiles et d’acquisition d’objectifs, ils sont appelés à devenir des experts sur une vaste de gamme d’équipement complexe sur le plan technologique.

Nous sommes des citoyens militaires qui se sont portés volontaires pour défendre le Canada et, pour être en mesure de le faire, nous participons à l’entraînement militaire à temps plein et à temps partiel.

Avantages de l’enrôlement

Lorsque vous vous joignez à notre unité, vous recevrez une rémunération concurrentielle pour votre travail à temps partiel ou à temps plein. Vous êtes également admissible pour une formation en cours d’emploi qui pourrait vous être utile dans votre vie civile. Aussi, il y a des avantages médicaux, dentaires et éducatifs qui sont offerts aux réservistes de l’Armée.

Voici les détails :

Équipe de commandement

  • Commandant - Lieutenant-Colonel J.R. Woodgate, CD
  • Sergent-major régimentaire - Chief Warrant Officer E.P. Smith, CD

Contactez-nous

84e Batterie autonome de campagne
82 Parade Street
PO Box 340
Yarmouth, NS
B5A 4B3

Téléphone : 902-742-5015
Courriel : Catherine.hunt2@forces.gc.ca

News

sergent Louis-Felix Cote

Un instructeur de l’Armée s’assure que les journées les plus difficiles des soldats aient lieu à l’entraînement et non en mission

Oromocto (Nouveau-Brunswick) – Un militaire de l’Armée canadienne (AC) qui a participé à un programme d’entraînement intense axé sur la résilience avec la Force de défense de la Nouvelle-Zélande (New Zealand Defence Force, NZDF) compare cette expérience à « essayer de garder une chandelle allumée durant un blizzard ». Il affirme que cet entraînement a fait de lui un meilleur militaire et une meilleure personne.
Le 7 août 2018

Des membres de l’École du Corps blindé royal canadien à bord d’un char d’assaut Leopard II pratiquent leurs habiletés au tir au polygone de tir 4

« Les chars sont géniaux » : Rencontre avec le commandant de l’École du Corps blindé

Oromocto (Nouveau-Brunswick) — La Base de soutien de la 5e Division du Canada (BS 5 Div CA) Gagetown est connue comme « la maison-mère de l’Armée ». Pourquoi? Parce qu’elle héberge le Centre d’instruction au combat (CIC), où pratiquement tous les soldats de l’Armée canadienne (AC) suivent de l’instruction à un moment donné.
Le 17 juillet 2018

Le caporal Jonathan Upsall du 37e Bataillon des services et Alex Yorke du Collège communautaire de la Nouvelle-Écosse

Des équipes militaires et civiles s’affrontent pour créer des plats gastronomiques dans le cadre de l’exercice SAFFRON 2018

Halifax (Nouvelle-Écosse) — « Confit de Canard. » « Pétoncles et caponata à courge musquée. »
Le 3 juillet 2018

Voir d'autres nouvelles
Date de modification :