Brigade d’appui au combat du Canada

Liens connexes

Qui nous sommes

La Brigade d’appui au combat du Canada (BACC) est le centre d’excellence de l’Armée canadienne pour le renseignement, la surveillance et la reconnaissance, la guerre électronique et les opérations d’information.

La brigade, formée en avril 2018, est responsable de l’instruction, de l’état de préparation et de la synchronisation des capacités d’appui au combat déployables afin de répondre aux objectifs de défense du Canada dans tous les types d’opérations.

Ce que nous faisons

La BACC est une équipe mixte constituée de militaires de la Force régulière et de la Réserve, appuyée par des civils, qui effectue son travail aux côtés de collègues de l’ensemble du gouvernement, d’organismes non gouvernementaux et de partenaires de la coalition pour soutenir les missions des Forces armées canadiennes.

Formations et unités

Force opérationnelle des activités d’influence
Régiment du renseignement de l’Armée canadienne
4e Régiment d’artillerie (Appui général)
4e Régiment d’appui du génie
21e Régiment de guerre électronique

Équipement

Pour de plus amples renseignements sur les véhicules et les armes utilisés par l’Armée canadienne, visitez notre page consacrée à l’équipement.

Équipe de commandement

  • Commandant - Colonel J.M.A. LaFortune, CD
  • Sergent-major de brigade - Adjudant‑chef J.M. Smith, MMM, CD

Communiquez avec nous

Brigade d’appui au combat du Canada - Affaires publiques
Téléphone : 613-541-5010
Courriel : Dave.Bowen@forces.gc.ca 

Nouvelles

Les parchemins de la passation de commandement sont signés

Le lieutenant-colonel Kathy Haire devient la première femme au commandement de l’École du Régiment royal de l’Artillerie canadienne

Gagetown (Nouveau-Brunswick) — Il y a toujours beaucoup de fierté et de célébration dans l’air lors d’une cérémonie de passation du commandement à l’École du Régiment royal de l’Artillerie canadienne (EARC), mais le 21 juin 2019, lorsque la première femme a assumé le commandement de l’EARC, une nouvelle page d’histoire était écrite.
Le 8 juillet 2019

Les artilleurs Samuel LeBlanc et Ethan Evenson déplacent de la terre végétale

L’artillerie s’attaque à la faim au Nouveau-Brunswick

Fredericton, au Nouveau-Brunswick — Des membres des Forces armées canadiennes (FAC) sont reconnus partout dans le monde pour leur aide humanitaire altruiste. De temps en temps cependant, ce n’est pas le monde qui a besoin d’aide, mais les Canadiens.
Le 26 juin 2019

Le sergent Melissa Walcott en compagnie de son mari, le caporal Ian Walcott et leurs trois enfants

« Rapide, précise et alerte » – l’histoire du sergent Melissa Walcott, maman et militaire

Oromocto, Nouveau-Brunswick — Le sergent Melissa Walcott n’est pas simplement « une militaire comme les autres ». Cette mère de trois enfants, qui est constamment à la recherche de nouveaux défis pour se surpasser sur le plan mental et physique, réussit à maintenir un équilibre entre les exigences que demandent le fait d’être une militaire, une spécialiste des transmissions, une leader, une épouse, une mère et un modèle!
Le 10 mai 2019

Voir d'autres nouvelles

Notre histoire

La Brigade d’appui au combat du Canada est issue du Groupe des éléments habilitants de l’Armée canadienne (GEHAC) en avril 2014. Bien que nombre des éléments habilitants du combat existaient de façon indépendante avant la campagne en Afghanistan, c’est l’expérience de ce conflit a fait ressortir l’incidence opérationnelle de la synchronisation et de l’intégration des effets dans l’ensemble du domaine des opérations d’information. Le Groupe des éléments habilitants de l’Armée canadienne a été créé pour institutionnaliser les leçons retenues dans l’ensemble de l’Armée canadienne.

Formée à l’origine comme partie du Centre de doctrine et d’instruction de l’Armée canadienne, la Brigade d’appui au combat du Canada a été transférée au commandement de la 5e Division du Canada pour refléter le soutien opérationnel soutenu de la brigade.

Date de modification :