Média

De gauche à droite. Le caporal-chef Daniel Lefebvre, le sapeur Pavel Klimov et le sergent Jean Pelletier du 5e Régiment du génie de combat avec plusieurs de leurs homologues ukrainiens à Kamianets-Podilskyi, en Ukraine, en juin 2019.

Des membres du génie de l’Armée canadienne aident à « combler l’écart » en Ukraine

Kamianets-Podilskyi, en Ukraine — Sous l’égide de l’Opération UNIFIER, des membres des Forces armées canadiennes (FAC) partagent leur expertise en matière de renforcement des  capacités au sein des forces de sécurité de l’Ukraine depuis 2015.

Les diplômées de l’École des infirmières du Toronto General Hospital qui ont été affectées à l’hôpital général no 4. Parmi celles-ci, il y avait Laura Gamble, qui a servi durant la Première Guerre mondiale dans la région de la Méditerranée.

L’infirmière militaire Laura Gamble de la Première Guerre mondiale : « Des mains remplies de tendresse et une personnalité pleine d’entrain »

Ottawa, Ontario — Lorsque le Canada se souvient de la Première Guerre mondiale, l’Europe de l’Ouest occupe une place importante : Vimy, Passchendaele, les Flandres. Or, les Canadiens ont apporté des contributions tout aussi importantes, quoique moins connues, dans la région méditerranéenne.

 

Photo prise le 11 mars 1952 du premier match de championnat entre le 1er Bataillon, Princess Patricia’s Canadian Light Infantry et le 2e Bataillon, Royal 22e Régiment.

Un officier canado-coréen est fier de sa participation au match de hockey Imjin Classic

Ottawa (Ontario) — Le capitaine Han Choi était un jeune garçon dans sa Corée du Sud natale lorsqu’il a entendu pour la première fois l’histoire de la bataille de Kapyong. Au cours des combats qui se sont déroulés sur deux jours en avril 1951, un bataillon de 700 militaires canadiens a réussi à organiser une défense contre une force composée de 5000 militaires chinois.

Date de modification :